La musique des sphères

Couverture de La Musique des Sphères par Richard Mesplède

Titre :  La musique des sphères

Saga : Le cycle d'Ouroboros

Tome : 1

Auteur: Richard Mesplède

Editeur: Autoédition

ISBN : n

Pages : 420

Type: Fantasy

Genre: 

Date de publication : 1 avril 2016

Commercialisation: disponible

Prix : 0.99 euros

Résumé : Albia. Un monde inconnu, vaste, et porteur d’espoir. C’est cet univers qu’est venu explorer Ky’rstz la Lyctronne, avant que son peuple, civilisation cosmique et décadente, vienne le coloniser… Mais quelque chose tourne mal. Naufragère, elle part à la recherche des autres éclaireurs. Elle rencontre sur sa route Aâr’hno le chasseur, en proie à une terrible malédiction.
Par-delà les Royaumes Occidentaux, dans le lointain désert d’Al’khambra, Ulbérik le barbare tente de retrouver la princesse Asmodina, afin de la ramener auprès de son seigneur… Sa route croisera celle du Marionnettiste. 
Cinq personnages sans aucun rapport les uns avec les autres. Cinq héros unis par une même destinée dont le secret se cache quelque part au centre du monde, derrière un masque de soie jaune.
« Aux commencement, étaient les ténèbres... »

Avis : Tout d'abord je remercie Richard Mesplède pour m'avoir encore une fois accordé sa confiance pour la lecture de son livre et le site SimplementPro pour mettre en relation auteurs et lecteurs.

Il s'agit ici de mon premier livre de Richard Mesplède. En effet, jusqu'à présent, je n'avais lu de lui que des nouvelles (excellentes par ailleurs). Dès le début nous sommes plongés dans un monde où nous devons tout apprendre. Comme toujours avec la fantasy c'est le moment le plus difficile. Le moment qui va déterminer si on va réussir à rentrer dans l'univers ou pas. L'histoire de Ky'rstz nous plonge immédiatement dans le récit et on veut savoir la suite. C'est vraiment une énorme qualité. Il est dur de pouvoir s'immerger immédiatement dans un livre de fantasy. Et pourtant ce fut le cas. Mais après cela se corse avec un changement de personnage à chaque chapitre. C'est une lecture plus complexe qui fait qu'on a tendance à vouloir "passer" les personnages qui nous plaisent le moins pour retrouver les autres. Personnellement j'ai beaucoup aimé le personnage de Ky'rstz. Il a parfois été difficile de ne pas "sauter" de chapitres pour la retrouver. Je préfère de ne pas trop vous parler de l'histoire pour ménager le suspens. 

Un des aspects qui me touche toujours dans les livres de Richard Mesplède est sa capacité à faire des fins magistrales. C'est un des moments le plus dur d'un écrivain car c'est la dernière image que l'on gardera du livre. Et une fois de plus je ne fus pas déçue. La fin est magnifiquement écrite et très poétique. Un grand bravo. 

Le petit plus : Les cartes placés au début du livre sont un petit plus qui nous aide vraiment à nous repérer. C'est toujours très appréciable. 

Extrait Mon nom est Ky'rstz. Je suis née en l'an deux cent soixante-et-un de l'ère chtonienne, sous le règne de l'empereur Tj'arkz le quatrième, dernier descendant de la lignée des Tj'frsv.

Du même auteur : AssassinBrelan d'OsDesesperadoHorizona dreamLe dernier vol du CheyenneMon nom est légion
 

Date de dernière mise à jour : 20/10/2017

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×